Non classé

Le REJA pour l’accompagnement des organisations de jeunes dans le respect de la nouvelle loi sur les ASBL

Le Réseau des organisations de Jeunes en Action pour la paix la réconciliation et le développement, REJA en sigle, a, aux dates du 19 et 21 mars 2019, organisé 4 rencontres entre les leaders des Associations Sans But Lucratif de jeunes, les Administrateurs communaux, les Présidents des conseils communaux et les Conseillers des Gouverneurs des 18 Provinces du Burundi. Le but ultime : d’expliquer aux OSCs bénéficiaires du projet la nouvelle loi régissant les Associations Sans But Lucratif pour les amener à s’y conformer afin qu’elles acquièrent des fiches de déclaration leur permettant de continuer à travailler dans la légalité.

En effet, bon nombre d’organisations de la société civile, devant être régies par la Loi n°1/ 02 du 27 janvier 2017 portant cadre organique des Associations Sans But Lucratif, ne sont pas encore en règle avec ceci. Parmi les causes, manque d’informations suffisantes par les parties prenantes au respect de cette nouvelle loi sur les procédures à suivre dans l’acquisition des prises d’actes et des fiches de déclaration attestant la conformité aux nouvelles dispositions légales.

Pour apporter sa contribution dans l’accompagnement des ASBL de jeunes œuvrant dans toutes les 18 provinces du Burundi, le REJA, accompagné des ressources humaines du Ministère de tutelle (Ministère de l’Intérieur, de la Formation Patriotique et Développement Local) s’est déployé dans quatre régions du Burundi (Nord, Sud, Ouest et Centre), rassemblant entre 4 et 5 provinces chacune, pour renforcer la communication entre les parties prenantes et ainsi exposer les préoccupations des uns et des autres.

Durant les échanges, les problèmes communs identifiés sont entre autres ; la persistance de l’ignorance de la nouvelle loi par beaucoup d’ASBL, la lenteur de traitement des dossiers des ASBL qui se conforment et le manque de suivi par les ASBL elles-mêmes de leurs dossiers auprès des autorités compétentes ainsi que le délai insuffisant qui a été offert par les dispositions transitoires de la loi n°1/ 02 du 27 janvier 2017 son Article 89. En définitive, chacun dans ce qui le concerne a pris un engagement à respecter la loi et renforcer la collaboration.

A savoir qu’avec le soutien financier de CORDAID, le REJA a rassemblé dans ces 4 ateliers les participants venus des provinces Bujumbura, Bubanza, Cibitoke, Mwaro et la Mairie de Bujumbura pour la région Ouest, des provinces Gitega, Muramvya, Karusi, Cankuzo et Ruyigi pour la région Centre, des provinces Ngozi, Muyinga, Kirundo et Kayanza pour la région Nord et des provinces Bururi, Makamba, Rutana et Rumonge pour la région Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *